Accueil du site > Présence attentive et émotions > L’émotion composante de la douleur

L’émotion composante de la douleur

Les émotions portent des fonctions essentielles de prise de conscience de ce qui nous touche, d’adaptation, voire de survie. Elles sont indispensables et doivent être vécues. Leur prise de conscience est donc indispensable, au risque d’être confronté à de multiples difficultés. Et les adapter au mieux nous rend perceptifs aux informations qu’elles nous révèlent.

Accepter et identifier nos émotions, les différencier, les comprendre et savoir les exprimer est parfois ardu, mais indispensable pour connaitre notre fonctionnement et nos interactions avec l’environnement. Ces compétences émotionnelles, comme l’indiquent de nombreuses études, permettent d’être moins impacté par le stress, l’anxiété, les ruminations et les comportements à risque. Les troubles du comportement alimentaire et cardio-vasculaires, le diabète sont également moins prégnants.

Les éléments clés sont offerts par la pratique de la méditation : l’attention soutenue, la flexibilité attentionnelle, le contrôle inhibiteur, la décentration, l’acceptation. Toutes ces capacités progressivement acquises vont servir de base aux différents stades supportant la régulation émotionnelle.

Nous avons cité plus haut la définition la plus commune de la douleur, une expérience désagréable, sensorielle et émotionnelle. L’analogie avec la métaphore des deux flèches est significative : la survenue d’une douleur, la première flèche, sensorielle, va le plus souvent être suivie d’une volée de sentiments réactionnels fâcheux, c’est la deuxième flèche émotionnelle. Un cercle vicieux s’installe progressivement, les douleurs entraînent des émotions négatives (essentiellement tristesse, colère, peur), qui à leur tour vont entraîner une augmentation de l’intensité de l’intensité douloureuse, suivie d’une augmentation de l’intensité des émotions négatives, etc… Au passage, ce cercle vicieux va favoriser anxiété et dépression, et à minima irritabilité et inquiétude.